Les meilleures conneries qui circulent sur le net

Epargnons le climat, votre argent est militant !

Deux versions d’une même rencontre...

Un programmeur raconte à ses copains programmeurs :
- Hier, j'ai fait la connaissance d'une superbe nana dans une boîte de nuit... une blonde... top canon...
Les copains programmeurs :
- Aaaah !
- Je l'invite chez moi, on boit un coup, je commence à l'embrasser.
Les copains programmeurs :
- Aaaaaaah !
- Elle répond "Déshabille-moi !!"
Les copains programmeurs :
- Aaaaaaaaaaaaaaaaah !
- Alors j'enlève sa culotte, je la soulève et je l'assoie sur le clavier de mon PC...
Les copains programmeurs :
- Ouaaahhhh, t'as un PC à la maison ? C'est quoi comme processeur ?


Une blonde raconte à ses copines blondes :
- Hier, j'ai fait la connaissance d'un superbe programmeur dans une boîte de nuit...
Les copines blondes :
- Aaaah !
- Il m'invite chez lui, on boit un coup, je commence à l'embrasser.
Les copines blondes :
- Aaaaaaah !
- Là je lui dis : "Déshabille-moi !!"
Les copines blondes :
- Aaaaaaaaaaaaaaaaah !
- Alors il m'enlève ma culotte !
Les copines blondes :
- Aaaaaaaaaaaaaaaah ! T'as une culotte ? ? ?

Toute la vérité sur les vibromasseurs d'Houra.fr

Au mois d'octobre dernier, un mail intitulé La vérité sort de la bouche ... des moteurs de recherche , nous faisait part de réponses étonnantes fournies par celui du cybermarché Houra.fr:

C’est très simple, suivez ces quelques instructions :

1. Allez sur http://www.houra.fr/
2. Entrez un code postal (n’importe lequel) et validez
3. Dans le moteur de recherche (à gauche), tapez « vibromasseur »
4. Admirez le résultat

La base de données du cybermarchand ayant été corrigée depuis lors, vous pouvez retrouver les résultats originaux sur Gasteroprod.

Cadeau de départ d'un employé renvoyé ou coup marketing exemplaire ? Loïc Le Moaligou, Directeur commercial et marketing de Houra.fr, tente de lever le voile dans une interview du JDNET datée du 4 décembre 2003:

Q: Votre "coup" marketing avec le produit "godemichet", est-ce de vous ?
R: Soyons précis, il s'agissait de vibromasseur. Je revendique une partie de la paternité de cette anecdote, puisque ayant analysé dans les logs du moteur de recherche que dix à vingt personnes cherchaient depuis deux ans chaque semaine ce produit, il serait amusant de leur proposer une réponse décalée. Quand à la propagation de l'info sur Internet, elle s'est fait toute seule (et vite). Mais les logs du moteur de recherche nous permettent d'identifier bien d'autres demandes plus sérieuses.

Je ne sais pas si cette réponse vous à convaincu, mais en ce qui me concerne, il ne pourrait pas avouer qu'un tel coup marketing ne soit qu'une basse vengeance à laquelle il serait totalement étranger...
Marketing viral - 08/12/03 - Rang : 314 - Vu 11748 fois

L'homme des villes et l'homme des champs...

En attendant qu'on lui serve son verre il s'aperçoit qu'un type le regarde intensément avec un air amusé. Mathieu lui demande pourquoi.
- Ben alors Mathieu tu ne me reconnais pas ?
- Ben, non !
- Je suis François.
- Françouet ? clui qu'y a épousé la Thérèse ?
- Mais oui !
- Vingt Dieux, l'Françouet, j't'avions point r'connu ! et qu'est que tu d'viens ? T'es sapé comme un ministre.
- Ah, mais je suis à Paris, la bas on m'appelle FrançOIS, je suis dans les affaires, je fais des affaires à la Bourse.
- Et c'est quoi tes affaires à la bourse ?
- Oh, c'est très simple, je reste chez moi, je téléphone pour donner des ordres, puis je monte sur la terrasse, je contemple Paris, puis je donne d'autres ordres de bourse, puis souvent je remonte sur la terrasse, puis voilà quoi, je passe ma journée à ça.

Mathieu rentre chez lui, et dit à sa Marie:
- Devines qui je viens de rencontrer ? - l'Françouet !
- Clui qu'y a épousé la Thérèse ?
- Oui, mais maintenant il s'appelle FrançOUA et la Thérèse elle s'appelle Therrasse.